Brèves de Cârème.

La boutique qui se trouve tout contre le mur de notre chapelle et qui abritait quatre magasins a souffert un incendie dans le nuit du samedi à dimanche dernier. La cause semble en être le mauvais état des circuits électriques. Les pompiers sont arrivés à temps pour que les pertes ne soient pas trop grandes. Les réparations sont en cours.

Cela a des conséquences aussi sur les frères. De fait, un des magasins vendait des CD de musique et pour attirer les clients, la musique était diffusée dans la rue pendant une bonne partie de la journée. Nous ne pourrons donc plus écouter pendant l’adoration du soir tous les hits des années ’80-90, comme on s’y était habitués depuis plusieurs années… Mais, enfin, carême signifie sacrifices….

 

Notre chapelle et nos voisins. Vue prise de la rue.

Les pompiers au travail. Photo prise de notre fenetre.

* * *

Dans le cadre du programme « Mon pays n’est pas une poubelle », les frères ont commencé la lutte contre le tas d’ordures devant l’appartement de Nalchik. Il s’agit de ramasser dans des grands sacs les poubelles que les gens jettent au pied de l’arbre devant notre porte, pour les transporter ensuite à la benne, 150 mètres plus loin. Visiblement, on avance à contre-courant dans ce domaine… C’est comme dans les comptes de fées, ce que l’on construit pendant le jour disparaît (plus exactement réapparaît) pendant la nuit… Le pari est de renverser une mentalité bien bétonnée…

 

Le groupe de lecture de la Bible.

A Blagaveshenka, un petit groupe d’initiation à la lecture de la Bible a pris racines depuis le mois de janvier. Se familiariser avec les évangiles, en lire les fragments principaux, mieux connaître le Christ, tels en sont les buts. Les rencontres se suivent au rythme de deux ou trois dimanche par mois. Après la messe, ceux qui le souhaitent restent déjeuner avec nous. Ensuite les enfants vont jouer dans la cusine et les adultes commencent à explorer la Parole de Dieu.  Cette année nous regardons les évangiles.

La participation est restreinte, mais intéressée, ce qui est le plus important. Concrètement, y assistent Marina, tante Valia, Galina et Vasia. Parfois, d’autres têtes apparaissent, pour disparaître la fois suivante. Ceux qui restent ont entre 50 et 70 ans, et certains d’entr’eux ont ouvert une Bible pour la première fois il y a 1 an, ou 2, ou 7… Tout est donc à découvrir. Nous en sommes déjà à la cinquième rencontre, et l’intérêt ne diminue pas, ce qui nous fait croire que les rencontres pourront continuer.

Le repas dominical

 

Lectures bibliques.

Concert, version village.

La semaine dernière nous vous avons fait part du concert d’orgue qui a eu lieu à Nalchik.

Pour nos lecteurs les plus jeunes et pour ceux d’entre vous qui se seraient sentis un peu dépassés par la grandeur de la musique classique, voici aujourd’hui quelquechose de plus accessible…

Dimanche dernier, avant le déjeuner, Liza (11 ans) a donné « vite fait » une audition …pour ceux qui voulaient bien l’écouter. Et peut-être en faites-vous partie ?

 

C’est le moment aussi de vous souhaiter un saint temps de carême et de vous assurer de notre prière. Que l’Esprit Saint vous prépare – à travers la prière et la lecture de la Parole de Dieu – à vivre plus profondément le mystère de la Croix et de la Résurrection de notre Seigneur !

Vos frères du Caucase.

 

Concert d’orgue à Nalchik.

Nous vous avions déjà parlé des concerts d’orgue de Nalchik et de Prokhladny. Une fois par trimestre, nous essayons d’offrir un moment de musique à nos amis et paroissiens. Le dernier concert a eu lieu dimanche dernier, à Nalchik. Une quarantaine de personnes étaient présentes pour écouter Lena et Ira, nos deux organistes. Celles-ci ont beaucoup travaillé pour préparer ce concert. Pendant plusieurs semaines elles sont venues répéter presque tous les après-midi.

Lena est professeur de piano dans une école de musique de Nalchik. Ira travaille comme pianiste-accompagnatrice au théâtre de la ville. Toutes les deux ont suivi à la cathédrale catholique de Moscou, plusieurs sessions de formation à la pratique de l’orgue, avec des maîtres et des professeurs venus d’Europe. (De fait, la musique d’orgue est peu connue et peu pratiquée dans ce pays orthodoxe qu’est la Russie, car la liturgie byzantine se pratique sans instruments). Chaque semaine à Nalchik, à tour de rôle, elles viennent accompagner à l’orgue les chants de la messe dominicale, ainsi que la messe et les vêpres du lundi et du vendredi.

Sans être encore au sommet de leur art, elles progressent cependant dans la découverte de cet instrument, par un travail constant. Voici deux extraits du dernier concert.

(Veuillez excuser la qualité artisanale de l’enregistrement, c’est un premier essai vidéo. On essaie de progresser nous aussi…)

 

Neuvaine d’adoration

ImageA l’initiative de notre évêque, ces derniers 9 jours les fidèles de notre diocèse se sont relayés en prière devant le Saint Sacrement, pour demander à Dieu des vocations au sacerdoce. Les paroisses se sont partagé les horaires et ont fait monter la prière nuit et jour devant Dieu. Nos trois paroisses ont participé aussi à cette « demande insistante » : dans chacun de nos trois lieux il y a eu 2-3 heures d’adoration eucharistique à cette intention. Nos chapelles n’étaient pas pleines, mais il y avait chaque fois quelques âmes ardentes. Nous vous traduisons ci-dessous un fragment de la lettre que nous a envoyée notre évêque, monseigneur Clemens, durant cette neuvaine.

« C’est une expérience tout à fait inhabituelle qui nous unit ces-jours ci : une chaîne de prière durant neuf jour pour demander des vocations au sacerdoce. A l’évidence, cette prière est devenue pour nous une expérience spirituelle intense, une force et une source de joie. Le Seigneur ne peut pas dire ‘Non’ quand ses si nombreux enfants le prient unis dans une même intention. Le seul qui puisse encore empêcher l’accomplissement de notre demande c’est l’homme. (…) Puissent donc les jeunes ne pas avoir peur de comprendre quand le Seigneur s’adresse précisément à eux. Et les parents, puissent-ils ne pas empêcher le Seigneur quand Il fait une telle proposition à leur enfant. »

Album hiver 2012, (II)

Maintenant Prokhladny:

Notre lieu de prière dans cette ville.

 

Irina, notre coopératrice, le moral toujours haut, même à -20 degrès.

 

Le ciel... On dirait qu'une éruption de l'Elbrus à eu lieu!

 

La ville de campagne, tranquille sous la neige.

 

Et, pour finir, Nalchik:

Bénédiction de la maison de tante Emilia, 86 ans, 20 ans passés en déportation au Kazakhstan.

 

Qui d'entre vous a vu encore des fleures de glace dans son enfance? Photo prise chez les soeurs Missionaires de la Charité.

 

Jour et nuit, elles continuent de prier.

 

2012 c'est l'Apocalypse!... "On vous avait prévenus..."

Album hiver 2012, (I)

Voici une sélection de quelques photos d’hiver.

Solei et froid, -14 degrès

Commençons par Blagaveshenka:

Les chevaux ont pris leur poils d'hiver.

 

Oumka jouit d'un peu de libérté...

 

...alors que les autres chiens sont devenus les esclaves des enfants...

 

La chapelle attend patiente qu'on recommence à s'occuper d'elle...

 

...mais pour l'instant elle est à la merci du soleil et de la neige.

 

Les deux maitres ouvriers sont dans la même situation...

 

Galla et Marina se demandent si la voiture va bien démarrer...

 

Pourquoi Sasha est-il si content?

 

C'est à cause de la fumée blanche! Est-ce à dire parce qu'on a un Pape? Ou bien parce que le poêle de son atelier de menuiserie fonctionne?