La balade du cavalier volant

.

C’est l’histoire d’Inal,

notre belliqueux cheval,

et de frère Baudouin,

qui a fait le malin.

.

Entre les deux fiers

ce n’était pas clair

qui commandait

et qui obéissait.

.

Baudouin a forcé,

puis il est monté.

Inal a dansé,

et le frère a volé…

.

Y’a pas de matelas

dans les oulitsa,

mais du béton

pour les camions.

.

L’atterrissage en urgence

s’est fait avec chance,

mais le choc frontal

nécessita l’hôpital.

.

Points de suture,

et courbatures,

nuque immobile,

o, âge débile !

.

Et pourtant,

dans le couvent,

persiste la joie

du cavalier volant !

.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s