Mariage de Rachid et de Masha

Nous avons célébré cet après-midi dans notre chapelle paroissiale de Nalchik, le mariage de Rachid et de Masha. Depuis 3 ans, mois après mois, Rachid a recommencé littéralement une nouvelle vie, auprès des sœurs Missionnaires de la Charité. Les voir aujourd’hui s’unir par les liens du mariage, c’est pour nous le signe que le Christ est à l’œuvre parmi nous. Nous rendons grâce à Dieu.

Publicités

Nomination et assignation

Frère Baudouin-Marie a été nommé par la Congrégation supérieur de la communauté de Nalchik. Il succède à frère Laurent, qui a assumé cette charge pendant 7 ans. Père Laurent reste curé des 3 paroisses qui nous sont confiées.

Frère Dan a été assigné au prieuré de Bucarest, en Roumanie, qu’il va rejoindre début septembre. L’année prochaine nous serons donc 3 frères à Nalchik : frère Baudouin-Marie, frère Laurent et frère Karl-Emmanuel.

« Vacances avec Dieu » au bord de la Mer Noire

Cette année nous avons, comme l’année passée, organisé nos « vacances avec Dieu » dans la ville de Sotchi. Nous avons cette année limité l’âge des participants à 13 ans et aussi limité les places, ce qui fait que nous n’avions que 10 enfants de notre mission de Kabardino-Balkarie. Heureusement se sont joint à nous les jeunes de la paroisse du secteur voisin qui est à 80 km de Naltchik et au final nous étions un groupe de 28 personnes.

Sotchi se trouve à 300 km à vol d’oiseau de chez nous, mais par la route, nous devons en faire 700. Les plus impréssionnants étant les derniers 200 km que nous faisons en la moitié du temps nécessaire au voyage de 12 heures. En effet ce sont de continuels serpentins surplombant la mer… pas plus de 100 m de ligne droite, contraste assez frappant avec les km de steppe que nous trouvons au nord de chez nous!

Nous avons été très bien accueillis par la paroisse de Sotchi. Une sœur nous faisait la cuisine et l’autre nous donnait les cours de cathéchèse. Russe, elle a cet avantage de pouvoir enseigner la foi avec tact et à propos à nos enfants… Le jeudi soir, veille du Sacré Cœur de Jésus, nous avons eu une veillée d’adoration avec ces trois intentions: être avec Jésus, comme le soir du Jeudi Saint, demander au Cœur Miséricordieux de Jéus de verser ses grâces sur nous et enfin de nous donner les vocations dont notre mission a besoin. Nous avons pu constater avec joie  la grande ferveur des enfants. Les garçons étaient particulièrement fervents, chaque jour deux d’entre eux se proposaient de servir la messe.

Le groupe d’enfants de la paroisse voisine est un groupe essentiellement d’origine Assyrienne, et la piété est chez eux encore très forte, comme dans les communautés arméniennes. Il est agréable d’enseigner l’intelligence de la foi et d’éduquer le sens de la vertu religieuse pour que les gestes accomplis deviennent des geste du cœur!

Enfin, un tout petit mot pour vous parler de la situation économique des enfants que nous avons accueillis. Sur 10 enfants, 4 seulements ont pu donner la cotisation de 2000 roubles (50€)qui leur était demandée. Les frais réels s’élevaient à 8000 roubles (200 €) par enfant. Bien sûr nous avons pu voir la bonté des uns et des autres: qui nous a fait le bus moins cher, qui a réduit le prix des places sur le bateau, la gratuité pour le delphinarium… nous tenons a remercier et assurer de nos prières chacun de nos généreux donateurs, surtout l’œuvre RENOVABIS qui  nous a permis de couvrir l’intégrité des frais restants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Groupe IFF Angers

Voici le compte rendu de père Laurent à la fin du séjour des jeunes français à Blagoveshenka:

http://grainesenvie.org/caucase2012/

Il y a trois semaines, onze étudiants de l’IFF Angers, sont venus accomplir leur stage de fin d’étude à Blagoveshenka. Leur année d’étude, sanctionnée par un diplôme de conduite de projets humanitaires, fut aussi un temps de formation pour mieux se connaître et apprendre à vivre et travailler en équipe. Tout au long de cette année scolaire ils avaient préparé le projet de venir nous rendre service, récolté des fonds pour financer leur voyage et leurs service ici.
Nous avons eu beaucoup de joie à les recevoir, partager avec eux ce temps final de leur année de formation. Ils sont arrivés avec des idées assez cadrées, un programme, un projet sur la mission… Et ils ont su s’adapter magnifiquement à tous les imprévus de notre vie, ils n’ont pas perdu leur énergie, leur générosité, leur désir d’aller à la rencontre. Ils ont su servir dans le cadre un peu plus pauvre et désorganisé que nous pouvions leur offrir, en mettant “l’être” devant “le faire”.

Cette mission courte fut un vrai partage de mission avec eux, je n’ai pas eu le sentiment que nous organisions des activités pour les occuper, en revanche, ils se sont associés à nos rencontres et activités de “pré-évangélisation”. Avec eux, nous avons écouté le sage conseil du renard au petit prince : “apprivoise-moi”. Le témoignage de la Bonne Nouvelle passe par un respectueux apprivoisement… non sans grand désir !

  • Ils ont humblement assumé des tâches de la cuisine et des services quotidien, de nettoyage, d’entretien, de jardinage, de petite réparations, de peinture…
  • Ils ont pris du temps pour l’entretien des chevaux, les monter un peu…
  • Ils ont à quatre reprise passé une journée avec les jeunes scolaires du club Aïaz (brise légère), qui est associé à la vie de notre paroisse presque depuis sa fondation il y a 15 ans, et aujourd’hui partenaire du programme de la Caritas “Ecole-Artisans de paix”. La quarantaine de membres de ce club, sur trois classes d’âge, réfléchissent, se forment pour le respect, le dialogue interethnique, interculturel et interreligieux.
  • Ils ont passé une journée avec des étudiants de l’Université de Nalchik en langue française, dont certains se sont associés plusieurs fois à nos activités.
  • Enfin entre autres rencontres intéressantes, tous ont particulièrement apprécié l’exposé vivant et lumineux du directeur de l’antenne locale de la Croix Rouge Internationale.
  • Enfin faute d’avoir pu reconstruire notre grange à foin, ils nous ont offert un abri pour les chevaux déjà apprécié la première journée sous le soleil de plomb de la canicule, puis sous les pluies diluviennes de l’orage.

Lors de leur passage, nous n’avons pas eu l’occasion d’organiser avec eux des activités avec les enfants de nos paroisse, un camp était organisé à Sochi par frère Karl-Emmanuel. Leur visite a été plus orientée vers nos relations extérieures, pour appuyer notre témoignage que l’Eglise est mère et maîtresse en humanité. Alors que l’Eglise fête les 50 ans du début du Concile Vatican II, il était bon de se redire que notre présence n’est pas réservée aux seuls catholiques de notre petite diaspora, en relisant quelques passages clé de Lumen Gentium et de Gaudium et Spes. Nous nous sommes réjouis de nous rappeler que la Mission est celle de l’Eglise toute entière, dans la diversité de ses membres. Le Seigneur vient, le Seigneur est parmi nous… Il est là, dans la prière, la liturgie, mais aussi dans “les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps”.
Ce témoignage de joyeuse générosité de ces étudiants nous a rappelé ce verset du prophète Osée : “je les menais avec des attaches humaines, avec des liens d’amour.” Les quelques paroissiens et amis que les ont côtoyé ne s’y sont pas trompés.

La présence de laïcs à nos côtés va se poursuivre tout l’été. Aujourd’hui deux amis belges d’âge mûr sont venus les remplacer comme volontaires, puis ce sera le tour d’une mère de famille, professeur d’équitation en juillet et d’un groupe de sept allemands en août avec un hollandais, puis d’un français.

Nous espérons qu’en retour ils auront approfondi leur “quête de sens” et rencontre personnelle avec Dieu : Marthe et Marie sont inséparables pour l’union à Dieu, l’hospitalité, le service, la compassion et le témoignage !

Journal de bord

Décidément, nous avons pris du retard à vous donner de nos nouvelles. En repassant dans la mémoire ces 2 dernières mois, une conclusion s’impose : dans notre paroisse/prieuré ou « ne se passe pas grand chose », en fin de compte beaucoup de choses se passent… En essayant de ne pas vous ennuyer, voici quelques instants de vie chrétienne caucasienne.

.

Le 26 avril, quatre frères de Saint Jean et quatre sœurs Missionnaires de la Charité ont fait leur sortie pascale annuelle, selon la petite tradition… Autour du lac de Bylym.

  .

Du 28 au 30 avril, frère Karl-Emmanuel a convoqué le petit groupe d’adolescents pour partir avec eux à Elista. Cette ville est la capitale de la république de Kalmoukie, située à quelques 400 km de nous et habité majoritairement par des bouddhistes. Oui, il y a des bouddhistes en Russie, le saviez-vous ?

 .

Le 2 et le 3 mai. Pour que frère Baudouin-Marie ne perde rien de sa condition physique malgré ses 3×20 ans, frère Dan l’a pris avec lui dans une ballade sur le glacier de Bezenghi. Ils ont passé la nuit sous la tente à 2800 m, loin des hommes, proches du ciel…

   .

Du 9 au 15 mai, nous sommes allés à Marx (ville située à 1200 km au nord de Nalchik) pour la rencontre annuelle des prêtres et des sœurs qui vivent dans le diocèse de Saratov. Les discussions avaient pour thème l’approfondissement de notre vie de foi en Russie.

 .

Le 20 mai, un groupe d’enfants kabardes nommé « Les enfants de la paix » est venu nous rendre visite à Blagaveshenka. Outre le déjeuner et le passage traditionnel au club-cheval, ils ont pu découvrir l’Arche fondée par Jean Vanier grâce au témoignage de Marie, une amie qui y vit depuis trois ans et qui était venue nous rendre visite ces jours-là.

 .

Le 27 mai, dimanche de la Pentecôte, sortie paroissiale dans la vallée de l’Elbrous. Messe au milieu des montagnes, repas caucasien, visite chez nos frères orthodoxes. Plus de 60 personnes ont participé, chiffre record dans nos statistiques…

 .

Du 29 mai au 5 juin, frère Johannes, Vicaire de la Congrégation pour les prieurés du sud de l’Europe, a passé une semaine parmi nous. Nous avons approfondi avec lui le problème tellement présent ici de l’addiction, en nous demandant aussi de quelle manière nous pourrions aider ceux qui essaient de s’en sortir.

  .

Le 29 mai est arrivé à Blagoveshenka le groupe « Graines en vie », qui a reçu rapidement le nom de code « groupe WI-FI » (pourquoi WI-FI, voir la legende de la photo). Il s’agit de jeunes volontaires français venu rencontrer les gens qui vivent ici et nous donner un coup de main dans nos missions. Les rencontres n’ont pas manquées, grâce à la grande capacité relationnelle de père Laurent.

Le groupe de Blagovshenka.
Trois garçons : Antoine, Thomas et Joseph,
et WI-FI : Bénédicte, Louise, Sarah, Emilie, Juliette, Sophie, Marie, et Gaëlle.

.

Du 5 au 9 juin, frère Dan est allée à Moscou, en préparation du voyage qu’il effectuera avec les organistes de notre paroisse à Orléans, voyage qui commencera le 26 juin. Les visas ne sont pas sortis aussi vite que nous l’espérions, mais on est encore dans les temps.

.

Enfin, depuis dimanche dernier, le 10 juin, frère Karl-Emmanuel et frère Baudouin-Marie sont partis à Sotchi avec les enfants pour leur camp d’été. Les quelques nouvelles que nous avons reçues confirment leur bonne arrivée et la joie des enfants.

[Photos bientôt…]

.