« Les oiseaux » version caucasienne

Изображение

Chaque hiver la ville de Nalchik est le refuge des corbeaux, ils sont présents par milliers.

Изображение

Certains jours nous sommes plongés dans l’ambiance du célèbre film d’Alfred Hitchcok.

Изображение

Mais avec sagesse, nous écoutons le Seigneur :

« Considérez les corbeaux: ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’ont ni cellier ni grenier, et Dieu les nourrit. Combien plus valez-vous que les oiseaux ! » (Luc. 12, 24)

Advertisements

2 réflexions sur “« Les oiseaux » version caucasienne

  1. Parfois ils nous font peur, comme la vie nous fait peur parfois, mais qand on dépasse la peur, les doutes, on peut découvrir de belles choses, sur eux, sur nous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s