Au Caucase, « on ne fait pas du poney »… « on monte à cheval »… Personne ne résiste au charme un peu sauvage de nos chevaux.

Quelques conseils, une bonne écoute, de l’attention, de l’observation… un peu d’audace et c’est parti : après deux jours, l’appréhension laisse place au plaisir partagé avec nos compagnons caucasiens !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s