Le 15 Août à Blagovechenka

C’est au village au nom si adapté, en russe Blagovechenka vient de Blagovechenié (Annonciation) que nous avons tous fêté la Vierge Marie le 15 août.

Un bus a fait le voyage de Naltchik, et frère Laurent est allé chercher les paroissiens de Prokhladny.

C’était un jour d’importance pour trois de nos fidèles petites paroissiennes, Ioulia, Nastia et Vicka qui revenaient de trois jours de retraite auprès de nos sœurs Missionnaires de la Charité pour faire leur première communion. Revêtues d’une belle robe blanche et couronnées de fleurs elles étaient attentives et  pas vraiment émues devant l’autel où trois prêtres ont célébrer la solennité de l’Assomption. Fr Dan a assuré la prédication, suivie avec intérêt et non sans une certaine tristesse, car c’était en quelque sorte la messe d’adieu de notre frère qui à la fin du mois quittera la Russie pour son pays natal, la Roumanie où le prieuré de Bucarest l’attend comme prieur.

Après un repas frugal et un tranquille moment de repos, nous avons fait la petite procession dans le village, et c’est Vladik qui portait dignement Notre Dame de France, et chacun, en chantant l’hymne acathiste, a pu confier à ses intentions profondes à la maternelle intercession de la Vierge Marie.

L’office de vêpres, chanté dans notre chapelle « provisoire », clôturait la journée.

Publicités

« Vacances avec Dieu » au bord de la Mer Noire

Cette année nous avons, comme l’année passée, organisé nos « vacances avec Dieu » dans la ville de Sotchi. Nous avons cette année limité l’âge des participants à 13 ans et aussi limité les places, ce qui fait que nous n’avions que 10 enfants de notre mission de Kabardino-Balkarie. Heureusement se sont joint à nous les jeunes de la paroisse du secteur voisin qui est à 80 km de Naltchik et au final nous étions un groupe de 28 personnes.

Sotchi se trouve à 300 km à vol d’oiseau de chez nous, mais par la route, nous devons en faire 700. Les plus impréssionnants étant les derniers 200 km que nous faisons en la moitié du temps nécessaire au voyage de 12 heures. En effet ce sont de continuels serpentins surplombant la mer… pas plus de 100 m de ligne droite, contraste assez frappant avec les km de steppe que nous trouvons au nord de chez nous!

Nous avons été très bien accueillis par la paroisse de Sotchi. Une sœur nous faisait la cuisine et l’autre nous donnait les cours de cathéchèse. Russe, elle a cet avantage de pouvoir enseigner la foi avec tact et à propos à nos enfants… Le jeudi soir, veille du Sacré Cœur de Jésus, nous avons eu une veillée d’adoration avec ces trois intentions: être avec Jésus, comme le soir du Jeudi Saint, demander au Cœur Miséricordieux de Jéus de verser ses grâces sur nous et enfin de nous donner les vocations dont notre mission a besoin. Nous avons pu constater avec joie  la grande ferveur des enfants. Les garçons étaient particulièrement fervents, chaque jour deux d’entre eux se proposaient de servir la messe.

Le groupe d’enfants de la paroisse voisine est un groupe essentiellement d’origine Assyrienne, et la piété est chez eux encore très forte, comme dans les communautés arméniennes. Il est agréable d’enseigner l’intelligence de la foi et d’éduquer le sens de la vertu religieuse pour que les gestes accomplis deviennent des geste du cœur!

Enfin, un tout petit mot pour vous parler de la situation économique des enfants que nous avons accueillis. Sur 10 enfants, 4 seulements ont pu donner la cotisation de 2000 roubles (50€)qui leur était demandée. Les frais réels s’élevaient à 8000 roubles (200 €) par enfant. Bien sûr nous avons pu voir la bonté des uns et des autres: qui nous a fait le bus moins cher, qui a réduit le prix des places sur le bateau, la gratuité pour le delphinarium… nous tenons a remercier et assurer de nos prières chacun de nos généreux donateurs, surtout l’œuvre RENOVABIS qui  nous a permis de couvrir l’intégrité des frais restants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Persécution religieuse en Russie, ça continue !

Lors de la ballade en montagne, l’appareil photo a surpris avec indiscrétion une scène dans laquelle on voit clairement la persécution des religieux dans ce pays. Voilà les faits, racontés avec la plus grande objectivité.

Après la montée, tout le monde s’était assis pour un moment de repos dans la clairière enneigée, en plein soleil. Un des frères était en train de lancer le plus paisiblement possible des boules de neige sur les enfants, depuis plusieurs minutes. C’est à ce moment-là que le religieux a été poursuivi, attrapé et agressé. Nous vous présentons donc les images, qui parlent d’elles-mêmes.

Heureux les persécutés !..
Heureux aussi (dans ce cas) les persécuteurs !..
Heureux les enfants de Dieu !..

 

 

Camp des adolescents, mars 2012

Les jeunes écoliers étaient en vacances pendant quelques jours. De mercredi dernier jusqu’au dimanche des Rameaux, frère Karl a organisé pour eux un camp à Blagaveshenka. Père Baudouin-Marie les a accompagné pour leur dire la messe et faire aussi office de photographe et de cuisinier… La dame qui nous aidait d’habitude étant en congé, l’infrastructure du camp a du être assurée par les participants eux-mêmes, expérience qui s’est avérée bénéfique par certains côtés.

Voici quelques photographies de ces journées.

 

Concert, version village.

La semaine dernière nous vous avons fait part du concert d’orgue qui a eu lieu à Nalchik.

Pour nos lecteurs les plus jeunes et pour ceux d’entre vous qui se seraient sentis un peu dépassés par la grandeur de la musique classique, voici aujourd’hui quelquechose de plus accessible…

Dimanche dernier, avant le déjeuner, Liza (11 ans) a donné « vite fait » une audition …pour ceux qui voulaient bien l’écouter. Et peut-être en faites-vous partie ?

 

C’est le moment aussi de vous souhaiter un saint temps de carême et de vous assurer de notre prière. Que l’Esprit Saint vous prépare – à travers la prière et la lecture de la Parole de Dieu – à vivre plus profondément le mystère de la Croix et de la Résurrection de notre Seigneur !

Vos frères du Caucase.

 

“Un rameau surgira de la souche de Jessé !”

Cette fin d’année, le temps de l’Avent a réservé une belle surprise à nos babouchki inquiètes de l’avenir de l’Eglise et impatiente de voir la réalisation de la Promesse !

En effet, après la fete de saint Nicolas organisé par frère Karl-Emmanuel pour une vingtaine d’enfants, puis une rencontre pour des jeunes avec frère Dan, quelques jeunes foyers ont décidé de se réunir régulièrement pour grandir dans la foi, partager leurs joie, leurs difficultés et leurs espérances.

Le quatrième dimanche de l’Avent, nous avons passé une belle première journée ensemble dans la paroisse de la Sainte Famille à Prokhladny. Ils ont fait connaissance, partage leur expérience de foi, prie, réfléchi sur les thèmes sur lesquels ils ont besoin d’approfondir leur réflexion.

Le Sauveur est venu au Coeur de l’acte de foi d’un jeune foyer, et le Salut passe encore aujourd’hui par le “Oui” à Dieu des familles.