« L’Evangile de la Vie » en KBR !

Dans la lumière du Christ Ressuscité, ce week-end, à la demande des quelques jeunes couples, qui ont commencé de se réunir quelques fois au cours de cette année, nous avons invité le directeur de la Caritas de Sochi, Alexandre Gregorievitch, un médecin arménien catholique, spécialisé pour parler sur la transmission de la vie.

Samedi en fin d’après-midi à Nalchik, la journée de dimanche à Prokhladny, et dimanche en fin d’après-midi à Blagoveshenka. Partout il a passionné ses petits auditoires de dix à quinze personnes. Il rendu lucide sur les maillons de la chaîne de « culture de mort » caractéristique du monde contemporain, mais surtout a présenté avec justesse, et non sans humour, la beauté et les exigences de la « culture de la vie ».

Au cours de son passage, une paroissienne, Olga, a décidé de se former pour accompagner les jeunes mères de familles et pour l’éducation à la vie et l’amour des jeunes sont proches de la paroisse.

Alexandre a un don de parler, et de faire réfléchir qui a beaucoup plu. Grâce à ce passage, les paroissiens qui sont venue l’écouter ont mieux pris conscience de la beauté du trésor de « l’Evangile de la Vie », ils ont mieux compris comment en vivre, et comment le partager au-delà des dénominations confessionnelles tant ce message est fondamentalement universel.

Ce fut particulièrement émouvant de voir comment la petite fraternité des « rescapés » que les sœurs de Mère Teresa nous confient à Blagoveshenka, écoutaient avec attention et gravité, tant ils comprennent par leur propre expérience les enjeux de cette quête de lumière de vie. Voilà comment nous essayons de nous approprié cette partie si caractéristique de l’héritage spirituel du Bienheureux pape Jean-Paul II.

Publicités

Album hiver 2012, (II)

Maintenant Prokhladny:

Notre lieu de prière dans cette ville.

 

Irina, notre coopératrice, le moral toujours haut, même à -20 degrès.

 

Le ciel... On dirait qu'une éruption de l'Elbrus à eu lieu!

 

La ville de campagne, tranquille sous la neige.

 

Et, pour finir, Nalchik:

Bénédiction de la maison de tante Emilia, 86 ans, 20 ans passés en déportation au Kazakhstan.

 

Qui d'entre vous a vu encore des fleures de glace dans son enfance? Photo prise chez les soeurs Missionaires de la Charité.

 

Jour et nuit, elles continuent de prier.

 

2012 c'est l'Apocalypse!... "On vous avait prévenus..."

Bénédiction des maisons, 2012.

Janvier, c’est le mois de la bénédiction des maisons. C’est une tradition qui existe peu en France, mais qui est partout présente dans l’Eglise de l’Europe de l’Est, et sans doute aussi ailleurs. Dans un temps de prière au milieu de la famille, nous demandons à Dieu de bénir et de protéger la maison et ses habitants. Ensuite, le prêtre asperge d’eau bénite chaque pièce de la maison et il marque sur la porte le signe de la croix, avec le monogramme de Jésus et l’année en cours.

Aller chez les gens est une joie pour eux comme pour nous. Le nombre de familles à visiter ici n’étant pas très grand, le temps passé avec chacune peut être plus long. On peut prendre plus de temps pour écouter, pour discuter, pour découvrir mieux qui sont nos paroissiens. Nous avons déjà béni une trentaine de maisons : 10 à Nalchik, 15 à Blagaveshenka et 2 à Prokhladny. Et ce n’est pas fini…

Voici quelques photos prises à cette occasion.

“Un rameau surgira de la souche de Jessé !”

Cette fin d’année, le temps de l’Avent a réservé une belle surprise à nos babouchki inquiètes de l’avenir de l’Eglise et impatiente de voir la réalisation de la Promesse !

En effet, après la fete de saint Nicolas organisé par frère Karl-Emmanuel pour une vingtaine d’enfants, puis une rencontre pour des jeunes avec frère Dan, quelques jeunes foyers ont décidé de se réunir régulièrement pour grandir dans la foi, partager leurs joie, leurs difficultés et leurs espérances.

Le quatrième dimanche de l’Avent, nous avons passé une belle première journée ensemble dans la paroisse de la Sainte Famille à Prokhladny. Ils ont fait connaissance, partage leur expérience de foi, prie, réfléchi sur les thèmes sur lesquels ils ont besoin d’approfondir leur réflexion.

Le Sauveur est venu au Coeur de l’acte de foi d’un jeune foyer, et le Salut passe encore aujourd’hui par le “Oui” à Dieu des familles.

Hôtes de l’automne

L’amitié se nourrit de visites… Elisabeth et Béatrice (deux oblates de la Communauté et amies de notre prieuré) sont venues nous rendre visite durant 2 semaines. Elles ont pu ainsi se rendre compte de la réalité de notre vie ici, avec ses beautés et ses rudesses. Nous vous faisons part de quelques unes de leurs photos, prises un peu partout, durant leur séjour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pélérinage à Sotchi

Pour fortifier la foi et l’unité de nos paroissiens, nous avons décidé d’organiser cette année deux pélérinages. Le premier a eu lieu le dernier week-end d’octobre, à Sotchi, au bord de la mer Noire. Même si nous ne sommes pas allés à pied, le pélérins n’ont pas manqué de courage pour affronter les deux nuits passées en minibus, à l’aller comme au retour. Malgré la fatigue, le grâces ont été abondante, tant pendant les moments de prière que pendant la discussion sur la Parole de Dieu dans notre vie et dans la vie de notre paroisse. La Providence a voulu aussi que nous participions à la fête patronale de la paroisse de Sotchi, célebrée ce même dimanche.

La bénédiction des fresques

Dans l’Eglise, il y a la tradition de commencer et de finir toute activité importante en invoquant la bénédiction de Dieu. C’est ce qui s’est passé dimanche après-midi, dans la chapelle de Prokhladny. Les fresques, qui sont prêtes depuis plusieures mois déjà, ont été bénies par monseigneur Clemens. Une bonne partie de nos paroissiens, non seulement ceux de cette ville même, mais aussi de Nachik, sont venus participer à ce moment unique.

Que Dieu se serve toujours de ces fresques pour communiquer la foi véritable dans le Christ Sauveur!