Обод прощания с отцом Янусом – Repas d’adieu avec le père Janush à Vladicaucase

Père Janush a été notre doyen de longues années, il est venu souvent célébrer à Prokhladny. Après 14 ans de service à Vladicaucase, il part servir à Samara. Le nouveau curé de la paroisse catholique à Vladicaucase est russe, le père Vladimir, qui jusqu’à présent servait à Elista.

IMG_7668IMG_7674

Три дня «богемного» мини-лагеря – Trois jours de bohème

Три дня «богемного» мини-лагеря … для подростков.
Первый день: 8 часов спокойной дороги до 43 км. мы испытывали историю не столь старого человечества, пока мы двигались медленно по шаги лошадей.
Этот опыт заставляет нас думать о жизни как путь… и о Пути Христа.
«я есмь путь, истина и жизнь!»

3 jours de minicamp bohème…  pour les ados.                                                                            La semaine dernière 8 heures de route tranquille pour faire 43 km, nous ont raccroché à l’histoire pas si ancienne de l’humanité, alors qu’on ne se déplaçait qu’au pas du cheval. Cette expérience nous fait réfléchir sur la vie comme chemin… et le Christ-Chemin.

Pentecôte

Деяния 2:17 «и будет в последние дни, говорит Бог, излию от Духа Моего на всякую плоть, и будут пророчествовать сыны ваши и дочери ваши; и юноши ваши будут видеть видения, и старцы ваши сновидениями вразумляемы будут.

Actes 2.17  Il se fera dans les derniers jours, dit le Seigneur, que je répandrai de mon Esprit sur toute chair. Alors vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions et vos vieillards des songes.

Сообщение отца Юрия оп после его поездки к нам в Нальчик – Message du père Youri op après son passage chez nous à Nalchik.

Отец Юрий, русский доминиканец из санкт-петербурга, который приехал к нам 2 недели на помочь, послал мне сообщение для вас. Эти светлые слова прекрасно готовят нас на торжество Пятидесятнитцы!

«Спасибо, дорогой Отче,
за память и еще раз за все благодарю за теплый прием и заботу!

Вот что я хочу ещё сказать:
«Теперь иду к Пославшему Меня, …. Но оттого, что Я сказал вам это, печалью исполнилось сердце ваше. Но Я истину говорю вам: лучше для вас, чтобы Я пошел; ибо, если Я не пойду, Утешитель не приидет к вам; а если пойду, то пошлю Его к вам» (ср. Ин 16.5-7).

Эти слова мы слышали совсем недавно. Христос прощаясь (и в то же время оставаясь до конца времен) с учениками говорит им эти слова. Я, уезжая из Нальчика, на мессе у сестер уже говорил о том, что всякое расставание печально, но мы не должны унывать и расстраиваться из-за разлуки. Ведь Господь, попуская нам такие ситуации, одновременно учит нас свободе, открывает перед нами новые перспективы, новые возможности, заставляет нас взрослеть и принимать на себя новую ответственность, чтобы исполнить задания, к которым Он нас призывает и готовит. Теперь прихожанам нужно будет не ждать помощи, а самим помогать священнику и заботиться о жизни приходов в том числе и материально. А кроме того расставание сулит и радость новых встреч. Христос говорит «не увидите Меня и снова увидите Меня» и «Хочу, чтобы вы были там, где и Я». Поэтому не нужно печалиться, а принимать новые дары от Господа, надеяться на новую встречу и с любовью сохранять в сердце все доброе, что получили от Него через людей, ставших нам близкими и, конечно, молиться друг за друга. Ведь мир тесен и расстояния ничего не значат, особенно при нынешних возможностях. А Царство Божье посреди нас.

Поэтому желаю всем нам мира и радости в Господе. Мы обязательно встретимся!

Передайте огромный привет всем прихожанам и сестрам.

С любовью в Господе

О. Юрий ОП
Юрий Дорогин

Le père Yuri, un dominicain russe de Saint-Pétersbourg, qui est venu nous aider pendant deux semaines, m’a envoyé un message à votre intention. Ces paroles lumineuses nous préparent parfaitement à la célébration de la Pentecôte!

«Merci, cher père,
pour le souvenir et encore une fois pour tous merci pour l’accueil et les soins chaleureux!

Voici ce que je voudrais dire:
«Maintenant je vais chez celui qui m’a envoyé, … Mais parce que je vous ai dit cela, votre cœur était rempli de chagrin. Mais je vous dis la vérité: il vaut mieux pour vous que je m’en aille; car si je n’y vais pas, le Consolateur ne viendra pas à vous; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai »(cf. Jn 16,5-7).

Ces mots nous avons entendu récemment. Christ, disant au revoir (et restant en même temps jusqu’à la fin des temps) à les disciples leur dit ces mots. Quand j’ai quitté Naltchik, à la messe des sœurs, j’ai déjà dit que toute séparation était triste, mais nous ne devrions pas nous décourager et nous fâcher à cause de la séparation. Après tout, le Seigneur, nous laissant dans de telles situations, nous enseigne en même temps la liberté, nous ouvre de nouvelles perspectives, de nouvelles opportunités, nous fait grandir et assumer de nouvelles responsabilités pour remplir les tâches pour lesquelles il nous appelle et se prépare. Les paroissiens devront moins attendre de l’aide, mais plus aider le prêtre eux-mêmes et de s’occuper de la vie des paroisses, y compris sur le plan financier. Et puis, la séparation promet la joie de nouvelles rencontres. Le Christ dit « tu ne me verras pas et tu me reverras » et « je veux que tu sois là où je suis ». Par conséquent, il ne faut pas être triste, mais accepter de nouveaux dons du Seigneur, espérer une nouvelle réunion et garder avec amour tout le bien que nous avons reçu de Lui par le biais de personnes devenues proches et, bien sûr, prier les uns pour les autres.

Enfin, le monde est petit et les distances ne veulent plus dire grand, surtout avec les  facilités de transport actuelles. Et le royaume de Dieu est au milieu de nous !

Par conséquent, je souhaite à tous paix et joie dans le Seigneur. Nous allons certainement rencontrer!

Dites un bonjour à tous les paroissiens et soeurs.

Avec amour dans le seigneur

O. Yuri OP
Yuri Dorogin « 

IMG_7490

« Détachez-les et amenez-les-moi ! »

Le père Alexandre Siniakov, jeune recteur du séminaire du patriarcat de Moscou à Paris, édite un livre plein de délicatesse et d’espérance : il n’est pas d’humanisme sans recherche d’harmonie avec la nature.

Le Patriarche Bartholomée depuis longtemps appelle à une harmonie avec la nature et le Pape François a écrit une encyclique sur ce thème dont les premiers mots sont tirés d’une célèbre prière de saint François : « Laudato Si » . http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

Le père Alexandre, originaire de la région de Stavropole parle de son récit avec beaucoup de charme dans une présentation sur KTO.   https://youtu.be/E5b9oH2PV_0

 

Parution : « Détachez-les et amenez-les-moi ! », P. Alexandre Siniakov (Fayard)Les éditions Fayard viennent de publier un ouvrage du P. Alexandre Siniakov intitulé Détachez-les et amenez-les-moi !(200 pages, 15 euros). Présentation de l’éditeur : « Ce récit, qui débute par la rêverie d’un cosaque, se poursuit dans les pas d’un pèlerin russe à dos d’âne, avant de se conclure sur la vision lumineuse d’un starets  à cheval. C’est un livre plein de délicatesse et d’espérance que donne le père Alexandre Siniakov à tous ceux qui croient qu’il n’est pas d’humanisme sans recherche d’harmonie avec la nature.

La plupart du temps, les moines murmurent des prières à l’oreille de Dieu, pendant que les chevaux écoutent bruire l’univers.

La plupart du temps, les moines vont à pied à l’appel des cloches, pendant que les chevaux piétinent ou dodelinent sans nulle part où aller.

La plupart du temps, les moines se retirent dans leur cellule, pendant que les chevaux regagnent leur stalle.

« Mais il arrive qu’un moine se recueille auprès des chevaux sous leur abri. Il arrive qu’il aille à cheval par les chemins à la rencontre de l’inconnu et peut-être de l’abandonné. Il arrive qu’il murmure ses prières à l’oreille des chevaux comme une hymne de louange adressée par l’homme à l’univers. »

Russe et français, cosaque et moine, recteur de séminaire et éleveur de chevaux, le père Alexandre Siniakov a dévoilé son étonnant parcours dans un premier livre, Comme l’éclair part de l’Orient (1), remarqué et récompensé en 2018 par le prix du livre de spiritualité La Procure Panorama.

Son nouveau récit débute par la rêverie d’un Cosaque, se poursuit dans les pas d’un pèlerin russe à dos d’âne, avant de se conclure sur la vision lumineuse d’un starets à cheval. »

Спасибо отцу Юрию, доминиканец из Санкт-Петербурга, за поддержку прихода во время пастырского собрания – Merci au père Youri op venu de St Pertersbourg soutenir la paroisse pendant la session pastorale.

Большая благодать для наших прихожан молиться и общаться с русским священником! Какая радость для нас, видеть, как он радуется всему и готов вернуться к нам!

Belle grâce pour nos paroissiens de prier et de parler avec un prêtre russe ! Quelle joie pour nous de le voir se réjouir de tout, et être prêt à revenir !